AIREPME

Présentation
l’objectif

L’Association a été fondée en 1996 pour répondre aux attentes des chercheurs et des professionnels concernés par l’entrepreneuriat et les dynamiques de gestion des PME. L’AIREPME se fixe pour objectif de promouvoir la recherche en entrepreneuriat et PME en favorisant les rencontres, échanges, débats et la diffusion des connaissances autour de thématiques fondatrices, qui connaissent de constantes évolutions, témoignant du dynamisme de la réflexion et des recherches.

Citons, à titre d’illustration quelques centres d’intérêt :

  • l’identité et la spécificité du « modèle » PME,
  • les stratégies entrepreneuriales : croissance, internationalisation, innovation, …  
  • les compétences, la compétitivité, les performances en PME
  • la culture et l’entrepreneuriat,
  • les profils d’entrepreneurs de PME et le processus entrepreneurial

2016-2020

Le bureau de l’AIREPME

Frank Janssen

Président

Maripier Tremblay

Vice-Présidente

Stéphanie Loup

Trésorière

Sophie Reboud

Secrétaire

Colette Fourcade

Secrétaire Générale

AIREPME

Les services

Informer : à travers les Lettres AIREPME, à périodicité régulière, et les Flash Info AIREPME, permettant la diffusion rapide d’informations sur l’actualité de la recherche et des chercheurs.

Débattre : le CIFEPME, Congrès International Francophone en Entrepreneuriat et PME, de rythme bisannuel, offre l’opportunité de rencontres et discussions autour d’une thématique directrice.

Publier : la Revue Internationale PME constitue un lieu privilégié de diffusion des résultats de la recherche en entrepreneuriat et PME. Revue internationale et pluridisciplinaire, elle accueille des contributions qui relèvent d’approches théoriques, épistémologique et méthodologiques diversifiées, et entend servir ainsi de lieu d’échange reconnu entre spécialistes du domaine. La RIPME figure dans les classements FNEGE, HCERES et CNRS.

Frank Janssen

Le mot du Président 

Chers membres de l’AIREPME,

Lors de notre congrès à Trois-Rivières, notre conseil d’administration m’a élu président de notre belle association pour une durée de 4 ans. J’en suis d’autant plus fier que l’AIREPME est ma maison scientifique depuis 1995. Mon tout premier congrès comme jeune chercheur  fut le CIFEPME de Paris, soit la seconde édition de celui-ci. A cette époque, j’entamais ma carrière de chercheur sous la direction de Robert Wtterwulghe. C’était aussi le premier congrès de notre président sortant, mon ami Olivier Torrès, à qui je veux rendreici un hommage  appuyé, qui commençait sa thèse supervisée par Michel Marchesnay. En 1988, avec Pierre-André Julien, Michel et Robert (un Québécois, un Français et un Belge) avaient créé la RIPME qui fut, dans un premier temps, éditée en Belgique. Ces éléments soulignent bien le fait que notre association est largement internationale depuis ses origines. 

Internationale, elle l’est également au travers de ses organes de gouvernance. Je veux ici remercier Maripier Tremblay,qui accepté le poste de Vice-Présidente, et Sophie Reboud, celui de Secrétaire du bureau. Je tiens également à exprimer ma reconnaissance envers Katherine Gundolf qui poursuivra sa tâche de Trésorière et envers Colette Fourcade qui continuera à occuper la fonction essentielle de Secrétaire Général. Notre bureau sera donc franco-québéco-austro-belge. Est-il de possible de faire plus international ? 

Je veux évidemment inscrire mon mandat dans cette perspective d’internationalisation, mais aussi dans une perspective de continuité et d’évolution. 

L’internationalisation s’est poursuivie durant les 4 années écoulées avec l’arrivée de nouveaux vice-présidents pays. Ils sont aujourd’hui au nombre de 13 (Belgique, Brésil, Colombie, France, Gabon, Japon, Liban, Luxembourg, Maroc, Mexique, Pays germanophones, Roumanie et Suisse). Ils/elles ont porté haut les couleurs de l’AIREPME dans leurs communautés respectives et organisé des conférences, journées d’études ou d’autres activités adoubées par l’AIREPME.  Les vice-présidents pays ont de grandes ambitions pour les années à venir et je ne doute pas que leur dynamisme donnera lieu à de beaux évènements et à de belles publications. 

La continuité est une des marques de fabrique de notre association : continuité dans son objet d’étude, continuité dans la poursuite des réflexions de ses pionniers,  notamment au travers du prix Julien-Marchesnay, continuité dans le caractère chaleureux, très souventmême amical, de nos congrès et de nos échanges scientifiques en général, et continuité dans l’intensité des liens qui caractérisent notre réseau et qui nous poussent à d’abord penser à nos collègues de l’AIREPME lorsque nous développons de nouveaux projets, répondons à des appels d’offre, etc. 

Notre champ est en évolution constante. Autrefois matière un peu à la marge, la recherche en entrepreneuriat et PME est aujourd’hui devenue une discipline consacrée, mais en perpétuel mouvement. Cette recherche est devenue d’autant plus importante que notre monde fonctionne sur base d’un modèle d’économie entrepreneuriale. Ce modèle constitue la réponse politique, sociale et économique à une économie reposant sur le savoir et le capital entrepreneurial. De marginal, il est donc en passe de devenir dominant, ce qui risque évidemment d’entraîner certains écueils liés à la mise sur un piédestal de l’entrepreneuriat et à l’héroïsation de l’entrepreneur, si ce n’est déjà fait. En tant qu’association de recherche, il est de notre devoir de nous interroger sur ces dérives potentielles et, plus largement, sur la relation entre l’entrepreneuriat et la société.

Les défis liés à ces questionnements sont nombreux, mais je suis persuadé que grâce à notredimension internationale, à nos traditions de recherche bien ancrées, mais toujours innovantes, et à la force de notre réseau, nous serons à même de les relever collectivement. 

Bien amicalement,

Frank Janssen

Président de l’AIREPME – Professeur à l’Université Catholique de Louvain

le prix julien marchesnay

Pourquoi un tel prix ?

Le prix Julien-Marchesnay a été créé en 2004 pour honorer de façon particulière ces deux pionniers de la recherche en PME et entrepreneuriat, Pierre-André Julien, Université du Québec à Trois Rivières, et Michel Marchesnay, Université de Montpellier afin de s’assurer qu’ils resteront toujours présents pour continuer de nous inspirer. Ce prix est attribué tous les deux ans, lors de la tenue du CIFEPME.

 Un prix qui récompense qui et pourquoi?

Des prix sont déjà décernés chaque année pour les communications jugées les meilleures dans différentes catégories. Le prix Julien-Marchesnay ne représente pas un simple prix qui s’ajoute à ceux-ci. Il vise bien davantage à reconnaître ceux et celles d’entre nous auprès de qui l’engagement constant et la passion remarquable de ces pionniers aura été contagieux et qui auront à leur tour contribué à inspirer, aider et supporter les jeunes chercheurs en entrepreneuriat et en PME. Plus particulièrement ce prix sera donc décerné à des personnes qui ont apporté une contribution significative à l’un ou plusieurs des titres suivants :

  • Un engagement constant et significatif, au cours des années, à s’investir dans la recherche en PME et /ou en entrepreneuriat ;
  • Un engagement constant et significatif, au cours des années, à supporter, inspirer, entraîner et coacher les jeunes chercheurs s’engageant dans notre champ de recherche ;
  • Un engagement constant et significatif, au cours des années, à promouvoir l’importance  de s’intéresser à la PME et aux entrepreneurs (ex : par la création de laboratoires, de groupes ou d’instituts de recherche dédiés à de telles problématiques de recherche) ;
  • Un engagement constant et significatif, au cours des années, à encadrer, conseiller et stimuler les jeunes chercheurs en participant à  l’encadrement et à l’évaluation de divers travaux de recherche, travaux qui peuvent être d’ordre universitaire ou des travaux destinés à la publication…..
  • Une passion remarquable pour la recherche en PME et en entrepreneuriat, passion digne d’en inspirer d’autres.

Les lauréats

2016     Pierre COSSETTE     Université du Québec à Montréal, Québec, Canada
2014     Louis RAYMOND     Université du Québec à Trois Rivières, Québec, Canada
2012     Camille CARRIER     Université du Québec à Trois-Rivières, Québec, Canada
2010     Yvon GASSE     Université Laval, Québec, Canada
2008     Bruno PONSON     ESCP Europe
2006     Louis-Jacques FILION     HEC Montréal, Canada
2004     Colette FOURCADE     Université Montpellier 1, France